Albanie

L'albanie c'est un pays tout en contraste ou la modernité se mèle aux années 1950, où l'église côtoie la mosquée, où les gens sourient, ou la richesse affichée côtoie l'extrême pauvreté, où l'on peut voir 2 femmes (amies ou parentes ?) promener leurs enfants ensemble, l'une est entièrement voilée et l'autre en short et débardeur,.. Un peys où, les étrangers que nous sommes, se sentent bienvenus et accueillis. Un pays où l'on nous salue au passage. Un pays où les automobilistes respectent les cyclistes et les piétons. Un pays que l'on a adoré !

Etapes

 

Etapes Km Hébergement * Autres
        Frontière albanaise – passage sans contrôle
Shkodër 15 Hôtel CLASS 5 Belle étape – Bouchons à l'arrivée
Fushë Milot 50 Hôtel univers 4 Très belle étape quasi plate
Tirana 46.5 Hôtel republika 3 170 m dénivelé positif – Galère pour traverser la ville – 1 journée complète pour visiter la ville
        Départ en bus vers Thessalonique (Grèce)
Albanie 111.5      

 

Traversée de l'Albanie

13-15 août 2017

Shkodër, le 13 août. Très peu de distributeurs de monnaie locale et très peu de lecteurs de carte chez les commerçants. Les albanais utilisent peu les cartes bancaires et ils aiment bien les euros. Nous avons du faire plus de 2 km dans la ville, sur un boulevard en 2 fois 2 voies pour trouver un distributeur. Nous avons, pour la première fois depuis notre départ, éprouvé la sensation d'avoir quitté l'Europe. Une des 2 voies est squatté par les vélos et les véhicules garés en double file. Les piétons et les vélos sont rois. Sur cette 4 voies nous avons vu entrer en ville 2 véhicules hippomobiles chargés de foin suivis par papi qui porte mamie sur son vélo. A l'approche d'un immense carrefour, nous avons traversé un troupeau d'une trentaine de chèvres qui rentraient de la pâture près du fleuve et se rendaient dans leur logis en pleine ville . Juste hallucinant ! Elles traversent tranquillement les 4 voies, le berger les suit et les voitures patientent. Les chèvres sont parfaitement adaptées à cet environnement au passage, elles happent une feuille ou 2 sur le terre-plein central et regardent placidement l'agitation atour d'elles ! Un autre univers ! Sur la nationale, aujourd'hui nous avons vu d'autres véhicules attelés. Anes, chevaux, mobylettes, antiques motoculteurs,...tout peut servir de moyen de locomotion pour le transport !

Les albanais sont super sympatiques, agréables et souriants au vu de nos journées dans ce très beau pays.

Tirana

15-17 août 2017

La visite de Tiranë est limitée par le temps et nos pieds. En arrivant nous avons été visiter les 2 places qui jouxtent l'avenue où se situe notre hôtel. Nous sommes à deux pas de la place Place Sheshi Skënderbej où se sont déroulés les manifs qui ont permis à ce pays d'exploser le rideau de fer. Cette place est entourée par les bâtiments gouvernementaux, l'opéra, la mosquée Et'hem Bej Mosque,l'hôtel international,... et le Bunkart 2....

La cathédrale ultra moderne est un peu plus loin, elle est dédiée à Nënë Teresa (Mère Teresa), l'albanaise.

Le Bunk'art 2 en centre ville est l'un des 175 000 bunkers de tailles différentes construits à travers le pays. Il était destiné au Ministre de l'Intérieur et à ses proches collaborateurs. Il y avait une bonne vingtaine de chambres et un appartement pour le Ministre. Aujourd'hui le Bunker est ouvert sur les places autrefois on n'y accédait que depuis le bâtiment du Ministère. 2,40 m de béton le protège des bombes.

Aujourd'hui c'est un musée dédié aux victimes du communisme. Plus de 5500 morts dans les geôles albanaises. Plusieurs dizaines de milliers de condamnés aux travaux forcés dans des camps de travail et à de longues peines de prison pour raison politique. Dénoncés, supposés et:ou vrais opposants au régime ont été victimes de la Police Politique albanaise. Beaucoup de détenus sont devenus fous ou sont morts sous la torture ou en détention. C'est toute ce pan de l'histoire que l'on peut voir au Bunk'art 2 avec des reproductions, des objets, des armes, … qui retracent cette période.

On peut y voir par exemple la photo d'un micro dissimulé dans un manche à balai, des micros pouvaient être cachés partout, les étrangers étaient sur écoute en permanence ...

Nous avons été surpris que ce peuple puisse ainsi alors que bon nombre de protagonistes sont encore vivants regarder en face leur si douloureuse histoire récente. Avec eux il faut dire plus jamais ça et rester vigilants.

Quelques œuvres d'art complètent l'expo. Impressionnant,troublant, émotionnant,...

Nous avons, ensuite, visité un immense centre commercial ultra moderne sur 7 niveaux en plein centre-ville. Toutes les grandes marques y ont ouvert boutique : Gucci, Versace, Intersports, Yves Rocher,... Le luxe et la société de consommation y sont représentés. Quel contraste avec quelques immeubles voisins !

Nous quittons Tirana et l'Albanie qui nous laissent un sacré goût de "revenez-y" à la bouche et au cœur.

Actualités

29 juin 2018

Départ pour Saint Jacques

07 août 2018

Retour de Saint Jacques