Allemagne...

au retour

En résumé, l'allemagne au retour

La dernière guerre a laissé des traces indélébiles en privant les villes des monuments de leur passé historique. La plupart des villes ont été rasées et complètement rayée de la surface du globe. Le béton ne s'exprime pas comme les vieilles pierres. Le béton est avare de confidence, discret, effacé même quand il est omniprésent. Une pierre nous parle du lieu de sa naissance, du tailleur qui l'a façonnée, du maçon qui l'a mise en place, des événements qui se déroulés près d'elle, des milliers de gens qui comme nous, la caressent et l'écoutent,...ressentent.

L’Allemagne semble avoir perdu une grande part des témoins de son passé. Et paradoxalement nous avons été étonné de la volonté des allemands de ne rien oublier des heures sombres de leur histoire.

L’Allemagne est un pays jeune, dynamique et résilient.

L'Allemagne c'est un petit paradis pour les voyageurs à vélo, les pistes cyclables y sont innombrables de l'Est à l'ouest, du Nord au sud, au bord des routes,... Les voies vertes pullulent !

dates Etapes Km Déniv. VM Hébergement
lun. 06 sept. 21 Fontière à Frankfurt/Oder 3.6 0 0  
Du 06 au 12 Voyage en voiture
lun. 13 sept. 21 Baden-Baden à la frontière 56.95 146 16.39  
Allemagne (retour) Totaux 60.55 146 16.39  
Moyennes 60.55 146 16.39  
           
dates Point Départ Km heures jours Hébergement
lun. 06 sept. 21 Berlin 113 298 1 Blncty hotel
mar. 07 sept. 21 Hannover 284 515 1 Ibis budget
mer. 08 sept. 21 Bielefield 118 837 1 Mercure
jeu. 09 sept. 21 Oberhausen 222 286 1 Hotel Zum Eisenhammer
ven. 10 sept. 21 Koblenz 243 1669 1 Järgen Ferienappartements
sam. 11 sept. 21 Waldböckelheim 112 764 1 Hotel Weinhaus Hehner-Klitz
dim. 12 sept. 21 Baden-Baden 201   1 Hotel Neuer Karlshof
Allemagneen voiture En voiture 1293 4369 7  
Total Allemagne (retour) 1353.55 4515    

Berlin

Surprises ce matin ! Nous avions posé une option, vendredi soir, pour la location d'une fourgonnette à Francfort sur Oder de l'autre côté de la frontière, sans véritable espoir à cause du week-end et du délai très court. Nous avions anticipé un refus et préparé l'itinéraire jusqu'à Berlin et la location d'une fourgonnette à partir de jeudi à Berlin. Surprise, nous avons reçu un mail d'acception, donc modification du programme.

Nous enfourchons nos montures pour traverser l'Oder à quelques mètres de notre dernière chambre polonaise. L'Oder marque, ici, la frontière en la Pologne et l'Allemagne. L'agence de location est à moins de 2 km du pont. La police allemande vérifie les pass sanitaires à l'entrée sur le territoire au bout du pont. Une tente "test Covid"a été dressée sur ce point de passage. Nous, nous ne sommes pas contrôlés, donc j'en ai conclu que les cyclistes et piétons ne transportent pas le virus et donc ne le transmettent pas ! CQFD

En arrivant sur le parking, après les formalités à l'agence, nouvelle surprise au lieu du petit "Vito" nous avons un grand Iveco. Nous avons été surclassé mais nous nous serions bien passé d'avoir ce gros "camion". Le bon côté de la chose c'est qu'il plus facile d'y charger nos montures !

Nous louons, à l'arrache, une chambre dans le centre de Berlin avec parking aérien et nous prenons la route. Visite au pas de charge des sites et monuments que nous voulions voir : la porte de Brandebourg, le Reichstag, le mur et le monument "Topographie de la terreur" ; En allant d'un site à l'autre nous sommes passés devant le monument commémoratif de l'holocauste juif et devant le monument commémoratif du génocide des roms, gitans, tziganes,...

Notre hôtel est au cœur de tous ces monuments, quasi en face de l'emplacement du bunker d'Hitler, aujourd'hui un parking.

Comme notre programme a été complètement chamboulé nous ne savons pas encore ce que nous allons faire demain. Nous avons la soirée et la nuit pour y penser !

 

Hanovre

Nous quittons Berlin après un frugal, petit déjeuner par l'autoroute jusqu'à Hanovre. Nous avons décidé d'aller plein ouest et descendre ensuite le long du Rhin. Hanovre c'est la ville du château fort romantique de Mariemburg offert par le roi Georges V de Hanovre à son épouse, la reine Marie de Saxe-Altenbourg pour son 39ème anniversaire. Nous ne le verrons pas mais nous avons vu le majestueux bâtiment de la mairie construit pendant le règne de l'empereur Guillaume 2. Il est en bordure d'un magnique parc. A part quelques maisons au centre ville, Hanovre comme beaucoup de villes allemandes a subi de telles destructions au cours de la dernière guerre qu'elle souffre d'un manque de chuchotements des vielles pierres et c'est ce qui donnent du charme aux villes.

Bielefeld

Aujourd'hui, nous filons dans la campagne allemande sur de petites routes. Nous avons décidé de passer par Bocholt donc nous coupons l'étape en 2 et musardons dans la campagne. Nous faisons étape à Bielefeld une petite ville de Rhénanie-Palatinat.

Oberhausen

Toujours par de petites routes de campagne fort agréables, nous arrivons à Bocholt ! Nous entrons dans la cathédrale du cyclisme chez ROSE. L'IKEA du vélo ! Il y a TOUT du vélo construit aux pièces détachées pour construire son vélo, un vrai paradis pour cycliste. Nous avions quelques besoins de renouveau. Une paire de Schwalbe Marathon pour ma Carrito, un cycliste pour moi, des bonnets pour remplacer ceux que l'on a perdu, de l'huile pour vidanger et recharger nos boites à vitesse,...

En une seule opération, certes un peu coûteuse, on a tout restauré !

On quitte le temple pour reprendre la route jusqu'à Oberhausen.

Coblence

Nous rejoignons le Rhin peu avant Cologne où nous faisons une halte pour rendre visite à la Cathédrale. Les recherches archéologiques menées en ce lieu ont identifié un édifice religieux construit au plus tard au 6e siècle. Depuis les premiers siècles le monument a sans cesse évolué. A partir de 1164, date à laquelle, l'archevêque a obtenu le transfert à Cologne des reliques des rois mages, la nécessité d'un écrin à la hauteur de la dévotion que ne manquera de susciter un tel "trésor". Le pèlerinage se développe et la Cathédrale avec lui. On détruit, on reconstruit, on agrandit, on planifie,... En 1248 l'archevêque pose la première pierre de la cathédrale gothique actuelle qui ne sera finie qu'à la fin du XIXème siècle.

A la fin de la dernière guerre la ville est détruite mais la Cathédrale qui a subit d'importants dégats est toujours debout. Depuis la fin de la guerre la "Dombauhütte" avec une centaine de personnes travaille à la remise en état et à la sauvegarde de ce magnifique monument.

Waldböckelheim

Dans les cases à cocher, nous avions la mini croisière sur le Rhin romantique des châteaux et de la Loreleï. Nous longeons le Rhin avec magnifiques et nombreux châteaux perchés sur les collines forestées ou plantées de vignes en terrasse parfois abruptes. Nous voyons le rocher d'où Loreleï envoûtait par ses chants les marins au point que ceux-ci fracassaient leurs navires sur le rocher.

A Bingen, nous allons acheter le billet pour refaire la route à l'envers sur un bateau et revoir tout cela depuis le fleuve. Mais comme la vie serait monotone si tout se déroulait comme prévu ! Malentendu, défaut de compréhension réciproque, j'ai acheté des billets pour faire une boucle de Bingen à Bingen via le monument Niederwalddenkmal et Rüdesheim. Au final, c'est une magnifique balade que nous avons fait. De Bingen, le bateau nous a déposé à Assmannshausen, un charmant petit village d'où un télésiège nous transporte tout en haut de la colline. A travers la forêt nous allons rejoindre le Niederwalddenkmal, un monument pensé à l'origine pour célébrer la paix de l'unification de l'Allemagne en 1871, les six années de construction ont fait quelque peu évoluer l'idée initiale. Aujourd'hui, c'est un monument extrêmement important pour les allemands, il y viennent nombreux.

Du pied de l'imposant monument nous avons une vue extraordinaire sur le Rhin et les vallées qui l'entourent.

Nous redescendons à Rüdesheim dans un œuf, moins stressant que le télésiège. Nous visitons ce beau village et entrons à l'église Saint jacques où se termine une cérémonie de mariage. A la sortie de l'église les jeunes mariés doivent scier une bûche à deux, tradition signifiante !

Nous regagnons Bingen en bateau puis partons Waldböckelheim rejoindre notre gîte du soir où Helmutt nous accueille chaleureusement.

Baden-Baden

Nous avons fait une halte en forêt noir pour nous occuper de nos attelages. J'ai fait la vidange de Tornada et Eric a réparé une crevaison de sa Chariote et changé les pneus de ma Carrito. Ils n'étaient pas de très grande qualité mais ils ont tout de même fait plus de 5000 km  les D4 à 10 Euros !

C'est à Baden-Baden, que nous mettons un point final à notre périple motorisé en Allemagne. Nous sommes à quelques kilomètres de la France, nous franchirons demain la frontière après avoir déchargé nos attelages et rendu le camion à son propriétaire.

Jusqu'à la frontière française

Après une bonne nuit, dans notre hôtel insolite dans le bâtiment de la gare de Baden-Baden. L'entrée de l'hôtel est sur le quai de la gare ce qui nous a permis de vérifier que les trains allemands ouvraient grands leurs portes aux vélos.

Nous avons avons vidé le camion, sur le trottoir devant chez le loueur puis charger et ranger nos charrettes avant de rendre les clés de Dédé !

Sous un beau soleil, par de sympas pistes cyclables en bord de petites routes, dans les rues des villages nous avançons vers la France.

Aujourd'hui, nous sommes le 13 septembre et nous allons franchir notre 13ème frontière de ce voyage.

Entre Khel, en Allemagne et Strasbourg, en France, il y a juste le Rhin et un élégant pont blanc qui nous permet de l'enjamber.

Côté allemand, beaucoup de bureau de tabac où les français frontaliers viennent s'approvisionner, comme les allemands frontaliers de Sublice, en Pologne le font ! Amusant ce ballet des frontaliers qui vont acheter les produits moins chers à quelques kilomètres de chez eux !

Actualités

Projet 2021 : CAP NORD aller et retour